Prestations de serment présidentiel: 2 personnes, 2 styles, 2 formes…

Prestations de serment de Kabila et Tshisekedi

Un fauteuil pour deux

En l’espace d’une semaine, les Congolais auront vu 2 personnes prêter serment en tant que président de la république. Si la légitimité de Kabila Kabange a été reconnue par la Cour Suprême de Justice (CSJ), son rival Tshisekedi wa Mulumba déclare volontiers que la sienne vient des urnes, donc du peuple. Tous les deux ont donc prêté serment…dans des conditions bien différentes.

La forme

Organisée à la cité de l’Union Africaine(UA), la cérémonie d’investiture de Kabila Kabange aura été une belle fête. Enfin presque, si l’on tient compte des invités qui n’étaient pas vraiment ceux attendus pour une telle occasion. Aucun chef d’Etat n’a fait le déplacement, si ce n’est Robert Mugabe du Zimbabwe. Les autres pays ont envoyé soit leur premier ministre, soit un ministre quelconque du gouvernement, probablement le plus disponible ou le moins nécessaire, c’est selon. L’Europe, les USA, l’Asie se sont fait représentés par leur ambassadeur. L’Océanie était elle, aux abonnés absents. Qu’à cela ne tienne, le ton était tout de même à la joie en ce jour du 20 décembre 2011. Fanfares, coups de canons, défilé et honneurs militaires ont joyeusement entouré la prestation de serment annonçant le début du deuxième mandat de Kabila Kabange.

Initialement programmée au stade des martyrs, la prestation de Tshisekedi wa Mulumba s’est finalement faite à Limete dans sa résidence personnelle. Il ne fait aucun doute qu’aucune autorisation ne lui aurait été délivrée pour ce que le porte-parole du gouvernement Lambert Mende a qualifié d’atteinte à la constitution du pays. Il n’y aura donc eu aucun invité de marque ni organe de presse pour relater cette prestation inédite. C’est donc devant un peu moins d’une centaine de sympathisants et membres de son parti, dans son jardin, que l’éternel opposant a à son tour prêté serment. Point de fanfares, ni de coups de canons pour célébrer cet évènement, mais des applaudissements nourris et de chaleureuses félicitations de l’assemblée présente.

Le style

Il va sans dire qu’à la cérémonie organisée à la cité de l’UA, tout a été fait comme il se doit: tapis rouge, fleurs, tribune, drapeau sous le regard bienveillant des membres de la CSJ. Juché sur un pupitre, tenant le drapeau du pays de la main gauche, la main droite levée, Kabila kabange dans un costume sombre et une chemise blanche a prononcé son serment dans un style solennel et classique.

Portant sa désormais légendaire casquette dite « Munyere » et un costume sombre assorti à la blancheur de sa chemise, Tshisekedi a aussi eu droit au tapis rouge, généreuse attention de ses sympathisants pour marquer l’évènement dans ce jardin si petit. C’est sous une véranda, les 2 doigts croisés de la main droite en signe de victoire et la main gauche posée sur la Bible qu’il a lu son texte constitutionnel. Une chaise de bureau, une table drapée des couleurs de la république et un autre drapeau derrière lui sont les seuls meubles de cette modeste et intime cérémonie.

Le fond

Si l’on s’en tient à l’article 74 de la Constitution, le président élu se doit de lire un texte bien défini. A ce exercice, c’est Kabila qui s’en sort le mieux en ayant respecté à la lettre le texte pré-établi. Tshisekedi ayant opté de modifier quelque peu le texte original. Ci-dessous les 2 versions telles que lues par les 2 hommes.

Kabila 20.12.2011 « Moi Kabila Kabange Joseph élu Président de la République Démocratique du Congo, je jure solennellement devant Dieu et la nation:

– d’observer et de défendre la constitution et les lois de la république;

– de maintenir son indépendance et l’intégrité de son territoire;

– de sauvegarder l’unité nationale;

– de ne me laisser guider que par l’intérêt général et le respect des droits de la personne humaine;

– de consacrer toutes mes forces à la promotion du bien commun et de la paix;

– de remplir, loyalement et en fidèle serviteur du peuple, les hautes fonctions qui me sont confiées. » (vidéo)

Tshisekedi 23.12.2011 « Moi Etienne Tshisekedi wa Mulumba élu Président de la République Démocratique du Congo, je jure solennellement devant Dieu et la nation:

– d’observer et de respecter la constitution et les lois de la république;

– de défendre son unité nationale et l’intégrité de son territoire;

– de consacrer toute mes forces à la promotion du bien commun et de la paix;

– de remplir, loyalement et en fidèle serviteur du peuple, les hautes fonctions qui me sont confiées. » (vidéo)

Deux hommes seuls

On retiendra qu’en dehors du faste de la cité de l’UA face à la modestie de Limete, on a vu ici et là deux hommes bien seuls. L’un lâché par ses confères présidents et l’autre coincé dans un quartier quadrillé par la police. Mais de toute évidence, même sans la présence des  forces de l’ordre, aucun officiel étranger ne se serait présenté pour cette deuxième « prestation ». Pour l’anecdote, ça ne vous aura pas échappé de voir que Tshisekedi a quelque peu bafouillé pendant sa lecture. Nous le lui en tiendrons pas rigueur en mettant cela sur le fait qu’il a quasi le double de l’âge de Kabila.

Mwana Yakala

Publicités
Cet article, publié dans Politique, Société, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Prestations de serment présidentiel: 2 personnes, 2 styles, 2 formes…

  1. ndibameng dit :

    L’ignominie des politiques congolais n’aura donc jamais de limite? Trêve des écrits qui encensent ces bouffonneries

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s