Kampala: le dialogue des sourds

Les ministres des affaires étrangères Tshibanda, Kiyonga de la défense ougandaise et le représentant du M23 Rucogoza©RadioKivu1

De gàd: Les ministres des affaires étrangères Tshibanda, Kiyonga de la défense ougandaise et le représentant du M23 Rucogoza
©RadioKivu1

Depuis son ouverture le 9 décembre dernier à Kampala, le «dialogue» entre le gouvernement congolais et le mouvement du 23 mars(M23) n’a jamais aussi mal porté son nom. Suspendus après seulement 12 jours, faute de consensus,  les pourparlers sont supposés reprendre le 4 janvier 2013.

Les blocages

Dès l’annonce de la rencontre, le ton discordieux qui allait accompagner les discussions s’est manifesté d’entrée par l’arrivée tardive des représentants du M23 qui ont mis pas moins quatre jours pour se décider à rejoindre la délégation congolaise qui les attendait dans la capitale ougandaise.

A peine la première session lancée, le ministre Tshibanda représentant la partie gouvernementale a conditionné la poursuite du débat à un droit de réplique face aux propos jugés insultants de la délégation adverse accusant le gouvernement congolais de mauvaise gouvernance, du non-respect des droits de l’homme et de crimes de guerre. Le M23 boycottera la séance prévue le lendemain à cet effet pour finalement y assister le jour suivant.

L’établissement du règlement intérieur devant conduire les futurs débats va être une nouvelle occasion d’étaler la mésentente entre les deux parties. Si du côté gouvernemental, il faut rester dans le cadre constitutionnel et ne discuter que des accords de 2009, le M23 cherche indiscutablement à élargir la discussion autour de griefs tels que le scrutin électoral de novembre 2011, le social et la bonne gouvernance. Cinq jours entremêlés de huis clos, report et suspension de séance seront nécessaires au facilitateur ougandais pour faire adopter le document préalable à un début sain des négociations. Un règlement de 22 articles fruit d’un compromis tenant compte des préoccupations des uns et des exigences des autres.

Sitôt le règlement adopté, la représentation des rebelles pose une nouvelle exigence en demandant qu’un cessez-le-feu soit signé avant la poursuite des tractations. Le gouvernement congolais qui n’est officiellement jamais entré en guerre y donne une fin de non recevoir. La médiation du Dr. Crispus Kiyonga ministre de la défense ougandaise et facilitateur de la rencontre n’apportera aucune solution rendant de facto la suite des pourparlers impossible.

En tout, il n’y aura eu à peine sept séances de travail entre le 9 et le 21 décembre dont la moitié ont été non productives. Officiellement la suspension de ces concertations intervient pour faire face aux «contraintes liées à la disponibilité, durant les fêtes de fin d’année, du personnel technique d’appui indispensable au bon déroulement des travaux». Une raison quelque peu maladroitement réfléchie vu le contexte dans lequel vivent les habitants du Nord-Kivu involontairement impliqués dans les combats entre l’armée régulière(FARDC) et le M23 et pour qui les fêtes de fin d’année sont sûrement le cadet de leurs soucis. Le silence tout relatif des armes constaté sur le terrain n’empêche pas l’insécurité croissante et les déplacements incessants des populations à travers la région ou encore la psychose d’une reprise imminente des combats du à l’impasse des négociations de Kampala.

En apparence, tout le monde parle… sans vouloir s’entendre.

  • Chronologie du «dialogue»:

4 et 5/12: arrivée des délégués du gouvernement.

8/12: arrivée du M23

9/12: discours d’ouverture

10/12: boycott du M23

11/12: réplique du ministre Tshibanda

12/12: séance de mise au point du code de conduite

13 et 14/12: reprise des travaux

15/12: report de la session au 17/12

17/12: finalisation du règlement intérieur

18/12: adoption et signature du règlement

19/12: demande du cessez-le-feu par le M23, suspension de séance

20/12: session ajournée

21/12 : suspension des pourparlers et report au 4/01/2013

©WakatiYetu

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s