Concertations Nationales: Des promesses…en attendant!

Le président Kabila prononçant le discours de clôture des Concertations Nationales, 5/10/2103 ©Facebook/Concertations Nationales

Le président Kabila prononçant le discours de clôture des Concertations Nationales, 5/10/2103 ©Facebook/Concertations Nationales

Quatre semaines auront été nécessaires aux délégués des Concertations Nationales pour finalement soumettre le fruit de leurs travaux au président de la république sous forme de recommandations que d’aucuns espèrent transformer en résolutions effectives.

De toute évidence et malgré toute la bonne volonté affichée lors de son discours de clôture, il ne sera pas possible de les appliquer toutes immédiatement ou durant ce quinquennat qui est déjà à mi-parcours. Qu’à cela ne tienne, le président Kabila a promis de réunir le Congrès (Assemblée Nationale et Sénat) « à brève échéance » pour rendre compte des résolutions et des réformes applicables à court terme. Des mesures importantes a-t-il souligné devant répondre aux préoccupations des congolais et permettre un nouvel élan capable de motiver la reconstruction nationale.

«Face aux enjeux de l’heure, il ne faut pas sacrifier les impératifs de la pacification et du développement accéléré du pays sur l’autel d’une orthodoxie démocratique qui voudrait que la majorité tienne la minorité éloignée de la gestion de la chose publique.»

Les premières résolutions seront vraisemblablement d’ordre politique et si on le prend au mot, elles concerneront le gouvernement et les institutions politiques actuellement gérés totalement par la majorité parlementaire mais qui devraient, selon le souhait exprimé durant les Concertations Nationales, intégrer de nouveaux venus appartenant à la minorité politique; expression poliment utilisée pour désigner l’ouverture faite à l’opposition et à la société civile.

Il va de soi que si pour la société civile, aucun problème constitutionnel ne se pose, la question de la participation de certains membres de l’opposition dans un gouvernement dit de cohésion nationale soulèvera sans doute des appréhensions. Si on part du principe que du point de vue politique les recommandations des Concertations Nationales sont le fruit d’un consensus majorité-opposition (pour ceux qui ont bien voulu s’y associer), le gouvernement issu de cette logique ne devrait alors ne pas tenir compte de ce clivage démocratique; habile tactique pour élargir une majorité présidentielle et mettre ensemble les « ennemis » d’hier d’une part tout en faisant croire à l’opinion que l’on reste opposant d’autre part. Un remodelage du paysage politique principalement esthétique censé l’illusion d’un début de changement.

Quoi qu’on en dise, ce forum inédit aura permis de mettre ensemble plusieurs couches de la populations autour de différents thèmes communs dans une période de crise intense. Et c’est bien là le seul côté positif apparent de ses assises. Pour le reste, tout est encore à faire. Les recommandations ne sont pas neuves. C’est du déjà entendu, vu, proposé et écrit et la situation actuelle n’est pas propice à des changements aussi importants ou radicaux.

En définitive, les Concertations Nationales ont consacré le président Kabila, lui conférant une stature de rassembleur par les délégués entièrement ou partiellement acquis à sa cause, ce qui malheureusement ne change rien à la situation socio-économique catastrophique dans laquelle vivent la majorité des congolais aujourd’hui.

« Je vous ai entendu, je vous ai compris » a clamé le président Kabila. Cela sera-t-il suffisant pour (re)susciter l’espoir et éradiquer les maux qui gangrènent le Congo? Pauvreté, corruption, absence de l’autorité de l’Etat et des besoins primaires, réforme de l’armée, des institutions, crise de l’Est, …

©WakatiYetu

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s