Bonne Année Monsieur Kabila?

Le Président Kabila, ©AFP/Getty Images

Le Président Kabila, ©AFP/Getty Images

On serait tenté de dire que les années se suivent et se ressemblent pour le président Kabila qu’on ne s’y tromperait pas. Depuis 2011 et sa réélection entachée d’irrégularités, le chef de l’État traîne un passif aussi lourd qu’un éléphant et malheureusement pour lui celui-ci semble ne pas avoir l’intention de faire un régime amaigrissant.

Le bref état de grâce que lui a accordé les Concertations Nationales à l’issue desquelles majorité et opposition politique ont fait mine d’accorder leurs tam-tams pour le bien-être de la nation s’est aussitôt évaporé à la signature des déclarations de Nairobi qui ont consacré la fin des hostilités entreprises contre les rebelles du M23. Ce qui avait été présenté à coup de trompettes comme une victoire militaire nette s’est avéré lors du dernier tour des pourparlers de Kampala être un arrangement à l’amiable où le dit vainqueur promet au vaincu d’honorer des obligations jadis paraphées lors de précédentes discussions; un comble pour la classe politique.

Il ne sera pas non plus aidé par ce qu’il convient d’appeler les « rebelles ougandais » réunis au sein d’une coalition dénommée ADF-NALU (hostiles au gouvernement de Kampala mais qui étrangement se battent contre le pouvoir de Kinshasa) qui ont (re)pris les sentiers de guerres abandonnés par le M23… A chacun son tour dirait-on!

Le président Kabila aurait sûrement espéré présenter les vœux de fin d’année 2013 autrement qu’en mentionnant l’énigmatique attaque à Kinshasa du siège de la RTNC, du QG des FARDC et de l’aéroport de N’Djili par d’illuminés chrétiens prétendument guidés par leur chef spirituel qui s’est autoproclamé « envoyé de Dieu pour restaurer son pouvoir dans le monde à partir de l’Afrique ». On pourrait en rire si le bilan final de cet entreprise suicidaire ne s’était pas soldé par plus d’une centaine de morts et autant de blessés, résultat d’une effroyable « boucherie » humaine où les forces de sécurité et de défense ont systématiquement abattu des hommes munis d’armes rudimentaires et tragiquement surpris du sort que le « piège à rat » dans lequel ils se sont fourrés leur a réservé aussi bien à Lubumbashi qu’à Kindu. Le guide, plus malin qu’eux, s’est enfui… au paradis doivent penser les malheureux rescapés du massacre.

Le lâche assassinat du Colonel Mamadou Ndala, commandant des opérations militaires au Nord-Kivu et victorieux des batailles contre le M23 va réveiller en ce début d’année 2014, ce persistant sentiment d’injustice et de traîtrise qui plane constamment autour des campagnes militaires des FARDC à l’Est du pays. Même si la version officielle attribue cet acte odieux aux rebelles ougandais, le peuple n’en a cure et la légende s’installe: « Mamadou a été trahi par ses pairs dont le premier d’entre eux ». Raccourci facile mais tenace et qui ébranle en un coup de feu, le piètre espoir de rapprochement entre le pouvoir et la population. A peine née, la cohésion Nationale est malade.

Le temps ne s’achète pas et pourtant Kabila en a besoin.
Gouvernement et parlement n’ont pas su se mettre d’accord à temps pour le budget 2014, et doivent le rattraper coûte que coûte durant la session extraordinaire de janvier du Sénat et de l’Assemblée Nationale.
La loi d’amnistie longtemps promise pour soi-disant décrisper les tensions sociales et politiques se fait attendre sans trop d’espoir. Si l’opposition dit ne rien en espérer, c’est qu’elle ressemble plus à une loi favorisant les rebelles du Mouvement du 23 Mars que tout autre prisonnier dit politique.
Empêtré dans les promesses faites à l’issue des Concertations Nationales, le président Kabila doit encore mettre en place un gouvernement de « cohésion nationale » sensé refléter les aspirations des congolais et non le clivage démocratique traditionnel qui sépare la majorité au pouvoir et l’opposition parlementaire. En octobre 2013, il était dit que ça se ferait de façon imminente mais force est de constater qu’il à l’air de s’être perdu en chemin.

A côté de cela, il y a pas moins de 679 recommandations issues de ce même forum qui attendent leur application. Une centaine considérée comme prioritaire à été soumise à la présidence pour que les travaux aient au moins une visibilité immédiate avant que la population ne se lasse d’éternelles promesses.

Le président Kabila a reconnu que 2013 n’avait pas été une année facile espérant sans doute des jours meilleurs en 2014. Rien ne semble pourtant l’y conduire.
Les groupes armées continuent de terroriser le territoire national non seulement à l’Est et au Sud mais désormais dans le Nord-est et Ouest. Les affrontements au Soudan et en Centrafrique ne sont que les signes d’une déstabilisation rampante et néfaste de la région.
Politiquement, il est en retard sur le calendrier de ses réformes et l’organisation des élections locales ne va pas arranger son programme.
Le social est toujours en panne. Salaires, emploi, pouvoir d’achat, eau et électricité restent les principaux problèmes à régler.
Kabila a du travail pour 2014 et pour peu qu’on puisse dire, il risque de ne pas s’ennuyer.

©WakatiYetu

Publicités
Cet article, publié dans Politique, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bonne Année Monsieur Kabila?

  1. FKomeza dit :

    Le contenu bien structure/ecrit est accablant et solidement argumente.. Dommage que la conclusion soit faible, bienvellante et comme incitant a la passsivite alors que la situation decrite est explosive en soit!

  2. certes nous avons connu des jours meilleurs, et il n’est plus l’heure au discours demagogique mais plutot à des actes concrèts et non s’enttaché encore dans des dommages collateraux, la population rurale pauvre s’attend etre liberer par ce dernier; sans pour autant parlé des élections municipales et local que nous constatons avec regret l’envi politique peut-etre que la classe politique y pensera après 2016 sensu lato? wait and see!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s